31
mars
'09

Hadopi ... tant pis !

Publié le 31 mars 2009

*La fin des haricots est-elle proche ?*

Le parlement européen a adopté un amendement assimilant l'accès à Internet à un "droit fondamental", à 481 voix contre 25 (et 21 abstentions), c'est-à-dire à la quasi unanimité. Cet amendement va à l'encontre de la loi "Création et Internet", qui s'en trouverait caduque (ou du moins "illégale"). Cocasse, pour une loi que l'on essaie de faire passer coûte que coûte, à grands renforts de manifestation d'artistes , et de site de "propagande" indiquant que "j'aime les artistes".

A noter encore une fois l'erreur de langue: quand on télécharge des fichiers soumis au copyright, on ne "pirate" pas, on télécharge du contenu copyrighté. Abus de langage que l'on rencontre aussi dans la traduction des vidéos mis au début des DVDs (eh oui, j'en achète encore), qui traduisent (je cite de mémoire) "Downloading pirated films is stealing" par "Pirater des films c'est voler".

*L'indépendance désormais dépendante*

Un autre point essentiel, qui va encore une fois à l'encontre de ce projet de loi, est l'adoption d'un amendement visant à nommer le directeur de l'HADOPI, par une commission issue de l'exécutif (cf. article LePoint.fr). Pour une Haute Autorité indépendante, c'est du propre.

Je veux bien qu'on décide d'endiguer le téléchargement illégal de films, voire même le piratage de films, jeux, musiques, CDs, bouquins; j'accepte encore le fait de réguler l'utilisation du peer-to-peer (et encore, quoi que ...), mais je crois sérieusement qu'il faut arrêter de nous prendre pour des vaches à lait. Quid de la taxe sur les supports vierges, censée contrer la copie privée de contenus copyrightés ? On la paye toujours. Alors si cette (satanée?) loi devait passer, j'aimerai bien que les législateurs aient le bon sens d'enlever cette taxe particulière.

*Et pour finir ...*

Pour terminer, amusons-nous à contrer certains propos tenus par les artistes (sans doute en manque d'inspiration):

Oui mais pourquoi ?

"Inachevée" et "expérimentale". Pourquoi la voter dans ce cas, si c'est pour qu'elle soit incomplète d'une part et qu'elle ne donne des résultats que probables ?

A ma décharge, je n'ai rien à redire au discours de M. Thomas Dutronc, qui déclare en substance que le téléchargement illégal tue les petits labels (qui de fait ne vendent pas assez).

PS: la loi Création & Internet est un débat très large, difficile à cerner (même pour moi qui tente de réagir sur le texte), mes propos sont donc à prendre avec précaution. Beaucoup de précautions. (n'allez pas mettre des lunettes de soleil pour lire ...)



Les contenus disponibles sur ce blog sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-SA.
Vous pouvez réutiliser tout ou partie de ces contenus à condition de citer l'auteur et l'origine, vous ne pouvez en faire une utilisation commerciale, et enfin vous devez partager tout travail ou œuvre dérivée sous les mêmes conditions — c'est-à-dire avec la même licence d'utilisation Creative Commons.